Retour sur la planète NoSQL

J’ai déjà discuté des raisons pourquoi je ne favorisais pas l’utilisation d’une base de données NoSQL dans un projet auquel je collaborais.  Mais, est-ce que ces bases de données ont leur place?  Est-ce qu’elles sont utiles?  Comment faire le meilleur choix?

Les réponses, comme pour la plupart des choses en informatique, dépendent principalement de l’utilisation. En effet, il faut être conscient des limites imposées par les choix technologiques que l’on fait et il faut comprendre comment ces limites peuvent contraindre l’application développée.

Lire la suite

Et si on optimisait…

Je discutais dernièrement avec d’autres développeurs au sujet de la manière optimale pour conserver des données non-structurées dans une base de données.  Plus précisément nous cherchions à entrer données descriptives liées à un profil utilisateur.  Nous utilisions une base de données relationnelle pour le reste du projet et il me semblait normal de continuer avec le même système.  Nous avions même trouvé une structure permettant de faire le travail.  Elle était cependant un peu lourde.  Ceci a soulevé des craintes sur les performances qu’il était possible d’atteindre chez quelques personnes.  Quelqu’un a alors proposé d’utiliser une base de données non relationnelle pour cette section du logiciel.  La base de données en question était MongoDB.

Lire la suite