On ne peut avoir qu’une seule chance pour faire une bonne impression

La première rencontre avec une nouvelle personne peut définir en grande partie notre relation future.  Il arrive qu’on tombe amoureux ou qu’on déteste profondément quelqu’un au premier regard.  La même chose peut se passer avec une application.  Les premières minutes d’utilisation sont  déterminantes pour la survie de notre logiciel sur l’ordinateur de notre utilisateur.

Lire la suite

Le triage des demandes ou comment rendre tout le monde insatisfait

Le processus de triage est largement utilisé dans les hôpitaux depuis plusieurs années.  Nous l’avons tous déjà vu en utilisation lors de l’une de nos nombreuses visites à l’urgence d’un hôpital.  Il consiste à classifier la gravité et l’urgence d’un patient pour déterminer l’ordre dans lequel il sera traité tout en optimisant ses chances de survie.

Voici comment ça se passe généralement:

  • Un préposé nous rencontre, il nous examine et il classifie le type de blessures ou de maladie que nous avons.
  • Il place notre dossier dans la liste selon une échelle de classification.
  • On prend place dans la salle d’attente et on attend.
  • On attend encore… Lire la suite

Comment devenir Sherlock Holmes et diagnostiquer des exceptions comme un pro en .Net

J’utilise dans mes projets depuis assez longtemps une classe d’exception personnalisée qui capture le maximum d’informations lorsqu’une erreur se produit pour m’aider à la diagnostiquer.  Certains types d’erreurs sont notoires pour être résistants à l’identification tel que le fameux La référence d’objet n’est pas définie à une instance d’un objet.  Dans ce cas, le contexte de l’exception fourni une description précise de la méthode contenant la référence nulle mais reste peu bavard sur l’objet concerné.

La méthode habituelle pour trouver le problème débute par tenter de reproduire l’erreur.  Ce qui marche quelques fois, après tout avec un peu de chance et d’observation on peut tomber sur la bonne ligne de code.  Si on est moins chanceux, la correction du problème peut être difficile et il peut être nécessaire de se fier à la mémoire de l’utilisateur qui est normalement une source peu fiable après cinq minutes.

Lire la suite

Comment j’ai découvert la gestion de projet agile ou pourquoi je n’ai plus un mur de libre

Tout vient d’une constation bien simple que j’ai fait voici un an ou deux:  J’ai de la difficulté à connaître l’avancement de mes projets et toutes mes prévisions ne marchent pas.  Simple à régler?  Pas vraiment…

L’informatique est un milieu particulier pour la gestion de projet.  L’incertitude et la variabilité des tâches sont très élevées.  En effet, il est possible d’atteindre le même objectif de plusieurs manières différentes.  Chaque manière est plus ou moins complexe et implique un temps de réalisation différent dépendant du risque, de la description de la tâche, de l’expérience du programmeur, de son état mental, de l’alignement des planètes et du nombre de fois que son chat a marché sur le clavier.  Au final, on se retrouve avec un projet composé de probablement 50 à 500 tâches qui peuvent prendre de 2 à 40 fois le temps prévu 90% du temps si on est chanceux.

Lire la suite